Fiche métier: Trader

Le métier de trader est certainement le plus médiatisé des métiers de la finance. Des banques apparaissent régulièrement dans les journaux parce que les paiements de bonus aux traders sont stigmatisés ou parce que un trader a commis des erreurs qui ont valu cher à son employeur. Mais les gens qui ne savent pas ce qui se cache exactement derrière ce terme emblématique sont nombreux. Ci-dessous un bref aperçu.

Description des différents types des traders

Il existe trois types de traders distincts: le traders pour compte propre, les traders de flux (les teneurs de marché ou market makers), et les sales traders. Les traders de flux achètent et vendent des titres sur les marchés aux contreparties dans le marché, qui sont soit d'autres traders de flux, soit des clients (institutionnels) de la banque.

Les produits concernés sont généralement des titres et d'autres produits comme les futures, les options ou encore les matières premières (commodities). Ils font les prix et exécutent les transactions. La recherche du profit est secondaire par rapport à la maximisation du volume traité et la minimisation du risque.

Les traders pour compte propre traitent au nom de la banque elle-même. Leur objectif est de générer un bénéfice substantiel. Ils se servent pour cela de l'analyse des données économiques, de l'analyse technique, de leur sens du marché, des corrélations entre les différentes classes d'actifs et cherchent à identifier des produits sur-ou sous-évalués.

Les sales traders négocient directement avec les clients. Ils leur fournissent des informations sur les marchés, exécutent des transactions et leur proposent des idées de transactions. Ils sont les intermédiaires entre le client et le teneur de marché.

Activités typiques de trading

Alors qu'il y a beaucoup de similitudes dans le travail d'un trader de flux et d'un trader pour compte propre, celui des sales traders cependant diffère fortement.

La principale différence est le risque - des sales traders ne prennent pas de risque alors que les traders de flux ou pour compte propre prennent des risques, bien qu'à différents degrés, dans la recherche de bénéfices.

Les traders de flux et pour compte propre

Les traders de flux et pour compte propre se focalisent sur l'exécution de transactions au bon prix. Ils passent leur journée devant les écrans de la salle de marché, et suivent les mouvements du marché. Les marchés peuvent bouger fortement et rapidement, surtout à l'annonce de statistiques considérés comme indicateurs affectant le marché. Dans ce cas l'activité peut être frénétique.

Leur rôle inclut l'échange avec leurs collègues, de passer des coups de fil, et prendre des décisions instantanées.
Les traders dans cette activité doivent être alertes et prêts à prendre des décisions basées sur les plus infimes mouvements dans le marché. Ils réagissent au changements de paramètres qui ne sont pas déjà pris en compte dans les prix sur les marchés.

Les prix sont sensés refléter la valeur intrinsèque d'un actif, qui peut changer instantanément pour une multitude de raisons.

Leur décisions sont motivés par les analyses détaillés des marchés fournis par les analystes, économistes et vendeurs de la banque, avec qui ils sont en étroite communication, ainsi que les flux d'information provenant de systèmes d'information financière, dont Bloomberg et Reuters sont les plus importants.

Les traders utilisent aussi leur propres analyses. La capacité de réflexion indépendante est primordiale dans le rôle de trader, particulièrement dans le cas du trader pour compte propre.

Les assistants de trader ou les traders juniors doivent effectuer beaucoup de tâches subordonnées, comme l'analyse de données ou des tâches administratives, avant qu'on leur confie la responsabilité pour l'argent banque.

Activités type d'un trader de flux ou pour compte propre

Les activités typiques d'un trader de flux ou pour compte propre comprennent:

  • faire des prix pour les titres qui leur sont attribués
  • exécuter des transactions sur des plateformes électroniques ou par téléphone
  • être en étroite liaison avec les sales ou les clients, particulièrement quand le marché est mouvementé
  • anticiper des mouvements de marché et se positionner en fonction
  • informer toutes les parties concernées des transactions les plus importantes du jour
  • retrouver de l'information, surtout sur des titres mal évalués
  • analyse de données et évaluation

Les sales traders

Les sales traders, qui sont plus concernés par leur relation avec leurs clients, cherchent, analysent et proposent de nouveaux produits qu'ils estiment être intéressants pour leurs clients. Ils travaillent étroitement avec les traders, et leurs fournissent ainsi des informations précieuses.

Activités type des sales traders

Les activités typiques d'un sales trader comprennent:

  • rassembler de l'information et analyser le marché
  • effectuer une analyse et évaluation détaillé des données
  • identifier des sujets financiers ou réglementaires qui peuvent affecter leurs clients
  • développer la relation avec le client et leur présenter de idées
  • obtenir des prix des traders teneurs de marché et exécuter des transactions
  • prospecter de nouveaux clients
  • tenir les traders de flux informés des sujets importants concernant leurs clients

Témoignages

Témoignage d'un trader forex

“Depuis la fin de mes études il y a quatre ans, je travaille comme trader forex pour une grande banque américaine à Londres. Mon travail est d’acheter et de vendre des devises pour le compte des clients de la banque, en utilisant mon propre jugement pour extraire autant de valeur que je peux. En dehors de cela, on nous encourage de prendre des positions sur tous les marchés financiers, en trading pour compte propre.

Interpréter les mouvements des prix dans la journée, et étudier les événements économiques et géopolitiques globaux afin de produire des idées de trades est une composante clé du job. Donc, afin de réussir dans cet environnement, un intérêt pour l’actualité dans le monde est crucial, puisque ce travail demande beaucoup de temps et d’énergie.

Durant mes etudes, j’avais eu l’occasion de travailler en salle de marchés pour une petite banque, et j’ai aimé l’atmosphère, particulièrement la camaraderie entre les traders, et leur manière de se mesurer au marché. C’était à ce moment-là que je savais que je voulais faire du trading. Mon curriculum académique et mon expérience dans le domaine m’ont certainement aidés pour décrocher ce job, car la barre dans la banque d’investissement est très haute.

Mon employeur choisit des personnes de tous les horizons, et apprécie la diversité dans la salle des marchés. Lorsqu’on a un bon niveau académique, on peut apprendre les mécanismes, cela ne fait aucun doute. Ce qu’ils cherchent vraiment est la créativité et la confiance sans arrogance.

Il est souvent intimidant pour un junior quand il débarque dans la salle des marches. J’étais dans ce cas là pendant quelque temps. Tout va tellement vite et les gens sont tellement concentrés sur ce qu’ils font qu’ils paraissent souvent inapprochables. Mais ce n’est pas le cas. C’est dans l’intérêt de tous que les juniors réussissent, et la formation sur le tas est une priorité absolue. Ce qui est extraordinaire dans la salle des marchés est la méritocratie. Si on a du talent et qu’on travaille dur, on se voit rapidement confier des responsabilités avec la progression de carrière et les récompenses financières qui vont avec.

J’aime me prouver face aux marchés. Ca peut sonner un peu cliché, mais chaque jour est un nouveau défi. Parfois ça peut être dur, surtout quand on perd de l’argent, mais ça fait partie du boulot. De passer outre sa première grosse perte est un vrai test de caractère, et c’est souvent à ce moment que les gens réalisent que le trading, c’est pas pour eux.

La nature du travail, basé sur risque et bénéfice, fait que, inévitablement, on est sous la pression d’être performant. Il y a des caractères forts en salle, donc la confiance en soit est importante. Etre prêt à affronter et défendre sa position dans une manière logique et confiante est également clé pour réussir comme trader. Pour résumer, si tu as l’esprit d’entrepreneur, si tu sais travailler sous pression et si tu as une bonne éthique de travail (un bon sens de l’humour peut aider aussi), c’est définitivement un travail gratifiant et intéressant.”

Informations complémentaires