Fiche métier: Middle Office

Dans le monde de la finance de marché, le Middle Office est certainement l’un des départements où les définitions de rôle varient le plus d'un établissement à l'autre. Une description ne pourra pas, pour cette raison, correspondre précisément à ce font les membres de ces équipes dans les différents établissements. On tentera néanmoins de fournir une idée générale en dressant une liste des activités qui, typiquement, leur sont confiés.

Description générale

Le Middle Office occupe une place centrale dans l’univers des activités de marché. Parfois rattaché, hiérarchiquement et géographiquement, au monde Front Office, parfois plutôt situé à proximité des services Back, il constitue souvent un nœud de communication entre ces deux mondes.
Comme il a déjà été évoqué, l’attribution des rôles est très variable et dépend très fortement de la taille, l'histoire et de la culture de la maison. On peut dire que, généralement, plus l’établissement est de taille modeste, plus le Middle Office se voit confier de tâches variées et plus l’organisation est de taille importante, plus l'organisation sera industrielle et plus l’éventail de tâches sera réduit.

Activités

En simplifiant un peu, on peut dire que les tâches, aussi bien du Front Office (Négociation) que du Back Office (Traitement des opérations) sont plus ou moins bien définies et ne varient pas beaucoup d’un établissement à l’autre. Le Middle Office vient donc souvent s’insérer entre ces deux, et aura la charge de tout ce qu’il y a à faire entre les deux. Les activités du Middle Office varient aussi avec le temps, et en fonction de l’évolution technologique et réglementaire.
Un exemple typique constitue par exemple la gestion des risques. Tandis que dans les années 1990 le calcul des risques a encore été largement assuré par des équipes Middle Office dans la plupart des banques, cette activité est aujourd’hui quasi exclusivement assuré par des services dédiés à la gestion des risques. Une des principales raisons à ce changement organisationnel au sein des banques se trouve dans l’évolution de la réglementation relative aux risques dans les activités financières, formalisée notamment dans les accords de Bâle 2.

Voici une liste d’exemples d’activités typiquement confiés aux opérateurs Middle Office:

  • Calcul du résultat économique
    Dans de nombreux établissements financiers, le résultat économique des activités est calculé par le Middle Office. Le calcul résultat peut être accompagné d’une analyse plus ou moins approfondie qui tente à expliquer les facteurs qui y ont contribué. Ce résultat est ensuite communiqué aux opérateurs de marché, et sera rapproché au résultat comptable.
    Certains établissement disposent cependant d’une cellule spécifiquement dédiée à cette tâche, qui est parfois rattaché hiérarchiquement au Middle Office, mais peut également être indépendante.
  • Assistance au booking des opérations
    Le Middle Office assiste souvent les opérateurs de marché (traders et vendeurs) dans le booking des transactions, voire, dans certains cas, les effectue entièrement à leur place.
    • Matching des tickets faits avec des clients (entre vente et Trading)
    • Splits/Allocations
    • Enrichissement des opérations saisis de certaines données non-économiques.
    • Vérifications des enregistrements d'opérations avec le Back Office
  • Aide à la résolution de problèmes opérationnels
    Le Middle Office a généralement accès à la fois aux systèmes Front qu’aux systèmes Back. Il est donc un interlocuteur naturel pour les problèmes liés au traitement opérationnel des transactions, concernant par exemple confirmations, règlement/livraison, paiements ou appels de marge.
  • Assistance dans le cadre de projets transverses
    Lors de la mise en place de nouveaux systèmes informatiques, qu’il s’agisse de systèmes internes ou de systèmes de place, le Middle Office est souvent sollicité pour mettre à profit sa vision et expérience transversale, c’est-à-dire ses connaissances couvrant toute la chaîne de traitement Front-to-Back.
  • Communication avec ses pairs chez les clients et contreparties
    Dans une optique de réduction de coûts et du risque opérationnel, les problèmes liés au dénouement des opérations sont depuis quelques années suivis de plus en plus près.
    En entretenant des relations étroites avec les services chez les contreparties (trading) et les clients (vente), le Middle Office peut aider à la fois dans la résolution et dans la prévention de ce type de soucis, en assurant par exemple une bonne communication sur des changements d’IRL ou d’instructions de paiement.
    Dans certains établissements, surtout dans les activités de vente, le Middle Office assure un véritable rôle de gestion de la relation clientèle, en parallèle à celui assumé par la force de vente avec les opérateurs de marché des établissements clients (asset managers, grandes entreprises, assureurs, fonds de pension …).
  • Assistance dans l’entrée en relation avec de nouveaux clients et contreparties
    Le Middle Office joue fréquemment aussi un rôle central dans l’entrée en relation avec de nouveaux clients et contreparties. Avec le renforcement de la réglementation cherchant à prévenir des activités de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme, ces procédures d’entrée en relation se sont fortement complexifiées ces dernières années, nécessitant ainsi une attention et un investissement temps qui va au-delà de ce que les opérateurs de marché, par qui la nouvelle relation est généralement apportée, sont en mesure d’ y consacrer.
  • Rôle d’assistant aux vendeurs et traders
    Le Middle Office s’occupe également souvent, dans une mesure plus ou moins importante, d’autres tâches d’assistance aux opérateurs de marché, afin de leur permettre de se concentrer sur leur activité première. Cela peut inclure la gestion des relations, ou l’échange d’informations, avec certains services internes, comme les services d’audit, de déontologie, la comptabilité ou les services juridiques.

Informations complémentaires