Fiche métier: Analyste financier

Le métier d'analyste financier fait partie des métiers particulièrement riches et variés dans la finance. C'est l'analyste qui possède le contact le plus étroit avec les sociétés en dehors du monde de la finance, et dont les titres se négocient sur les marchés financiers. En voici un bref aperçu.

Description du rôle d'analyste financier

Le rôle d'un analyste financer est d'évaluer des sociétés sous tous leurs aspects, ce qui va de l'étude des comptes jusqu'à l'évaluation de la stratégie de développement ou encore l'analyse de son environnement et de son secteur d'activité. Il rencontre également régulièrement les décideurs des sociétés qu'il étudie afin de compléter l'analyse obtenu par la simple étude des chiffres et des documents.
L'information qu'il compile sous forme de rapport à l'issue de son analyse permet aux investisseurs de prendre des décisions informées sur la manière d'investir les fonds qui leur sont confiés.
Les analystes peuvent être employés par des entreprises de gestions d'actifs afin de fournir des informations aux gestionnaires de l'entreprise.
D'autres peuvent travailler pour des courtiers ou des banques d'investissement, où leurs analyses sont utilisés par les clients de l'établissement.
Les principales catégories de clients sont:

  • les caisses de retraite et fonds de pension
  • les compagnies d'assurance
  • les gestionnaires d'actif
  • les banques
  • les grandes sociétés

Activités typiques d'un analyste

Le travail d'analyste financer peut couvrir un champ très large d'activités et disciplines, qui varient en fonction du type d'établissement pour lequel il travaille. Il doivent posséder une excellente compréhension de l'information financière, qui est la matière première de leur travail. Cette information comprend:

  • les comptes de sociétés
  • les statistiques
  • l'actualité et l'environnement économiques
  • les événements et décisions politiques

Ils doivent également être experts dans l'interprétation de cette information et dans l'appréciation de son impact sur les décisions d'investissement de leurs clients. Souvent, les analystes ont un ensemble de sociétés sur lesquelles ils font leurs recherches et desquelles ils développent une connaissance approfondie, afin de faire des recommandations motivées à leurs clients.
Ils sont habituellement spécialisés soit sur un secteur industriel, tels que l'énergie ou l'automobile, ou sur une région géographique, comme l'Europe ou l'Amérique du Sud.
Des activités typiques peuvent comprendre:

  • l'analyse l'information financière relative aux sociétés qui leur sont affectés, par exemple les derniers comptes publiés ou une fusion
  • faire des réunions régulières avec le management de ces sociétés, parfois dans les locaux de celle-ci, par exemple pour parler de questions apparues lors de l'analyse des comptes
  • se maintenir à jour des événements sur les marchés, et plus généralement de tout ce qui peut affecter les marchés, que ce soit des évolutions dans l'économie d'un certain pays, des événements politiques, ou même le climat.
  • veille des actualités financières à l'aide de sources d'information financière spécialisées
  • rédiger des résumés de leurs recherches à destination des investisseurs, et se réunir avec eux sur une base régulière
  • mainteir le contact avec le management des sociétés et les gérants de fonds, souvent par téléphone
  • faire des recommandations d'investissement sur les valeurs des sociétés qui leurs sont attribuées

Témoignage

“A l’origine, je suis diplômé en ingénierie chimique. L’industrie financière m’attirait pour la diversité qu’elle offre. Je passe environ un quart de mon temps à travailler les chiffres, un quart à lire, un quart à écrire des rapports, et un quart dans des réunions. J’apprécie particulièrement l’opportunité de rencontrer le management des sociétés dont je m’occupe, et le côté analytique de mon travail. J’ai réussi à entrer dans un programme de trainee dans une société de gestion, ce qui m’a permis de me familiariser avec le monde de la gestion. Après quelques entretiens après la fin du programme, j’ai été embauché. Pour réussir dans ce métier, il faut dire ce que l’on pense, penser en dehors des chemins battus, et être enthousiaste envers son travail. L’ingénierie que j’étudiais au départ, n’a que très peu de points communs avec mon travail, si ce n’est les côtés mathématiques et logiques. Mon employeur embauche des gens de filières très variées, et les fait progresser par l’expérience acquise dans le travail, de la formation, et quelques cursus spécialisés. L’IMC (Investment Management Certificate) et le CFA (Chartered Financial Analyst) par exemple sont d’une grande aide pour progresser rapidement dans le domaine de la finance et des investissements. J’ai commencé à travailler dans les équipes qui suivent les small caps européennes, et les sociétés américaines, pour m’occuper ensuite de l’Inde et du Moyen Orient dans l’équipe des marchés émergents.”

Informations complémentaires